Jeanne Nabert / Les Termagies / Galleg

25

Ce deuxième roman de Jeanne Nabert est paru en 1936, il n’était plus disponible depuis longtemps en librairie.

Dans sa langue claire et fraîche d’une rare maîtrise, Jeanne Nabert nous plonge dans le Cap Sizun du début du XXe siècle. L’héroïne est une jeune femme au caractère impétueux et aux capacités rares, bien à l’étroit dans cette époque difficile. Sa vie ne sera pas un long fleuve tranquille.

L’art de Jeanne Nabert, c’est à la fois d’être pleinement dans le lieu qu’elle décrit – c’est bien la Bretagne, la Cornouaille – et d’en faire une histoire universelle comme tous les grands écrivains. Le roman est rythmé par la venue annuelle du cirque et de son efficacité temporaire pour permettre le rêve et l’évasion. Mais l’auteur ne néglige pas la trame sociale à l’époque qui suivit la séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905 en mettant en scène les batailles entre enseignements public et privé.

Broché, 15 x 21 cm, 280 pages.

Parution : fin juin 2017