Liz Hascoët est lauréate du Grand Prix Jean Feugereux 2018. A ce titre, les éditions Nanga ont publié sa monographie, privilège rare pour une artiste de 30 ans !

(Cliquez sur l’image pour en savoir plus)

A ce titre également – et dans le cadre de l’opération “Jeunes Artistes à la Une” – elle illustre, avec des portraits d’artistes écrivains, le n°1 / 2018 de la revue Nanga – l’artiste au pied de la lettre.

Ainsi que le 1er numéro de la revue Galleg :

Cette artiste n’est pas seulement espiègle comme le suggère la photographie en haut de cette page, c’est surtout une personne volontaire et travailleuse, totalement impliquée dans son art. Elle le doit, en partie sûrement, à ses origines paysannes (comme Jean Feugereux) et bretonnes, en particulier du Pays bigouden (un des thèmes préférés de Jean Feugereux – on pourrait d’ailleurs multiplier les points de comparaison entre les deux artistes !).

Elle n’avait pas 10 ans quand elle a commencé à bénéficier des conseils de l’artiste Fanch Moal. Pour ses études artistiques, elle choisira de s’orienter vers le textile d’abord (il est toujours présent dans son œuvre) mais le dessin, seul, l’emportera bien vite. Elle choisit de travailler sur des thèmes et ce sont les pôles et plus généralement la mer (elle travaille aux représentations graphiques du plancton !) qui l’occupent actuellement.

Dans le cadre de son travail sur les pôles, elle prépare l’illustration de la biographie de Charcot – le gentleman des pôles d’Auguste Dupouy, à paraître à l’automne 2018 aux éditions Nanga.

Mais vous en saurez bien plus sur cette artiste attachante en consultant son livre (existe également en version numérique), son site

liz-h.com

et son compte Facebook

https://www.facebook.com/liz.hascoet