La revue Nanga a été créée en 2011 avec le sous-titre « écrits d’artistes ». Elle fit paraître des numéros monographiques : Emile Bernard, Paul Signac, Alphonse Allais… mais aussi des artistes contemporains comme Villeglé, Florent Chopin, André Guégan, Franck Saïssi, Izumi Matsuo… (livres en vente sur ce site)

Sans renier les écrits d’artistes, bien au contraire, la nouvelle formule, revue à part entière (mook ?) à paraître à la fin de l’automne 2018 (n°1 de 2019), avec le sous-titre « l’artiste au pied de la lettre », s’élargira au gré des différents numéros aux rapports entre l’écrit et l’image, l’artiste et le livre : la lettre dans l’art, le livre d’artiste ou illustré, les monographies, les catalogues…

Elle conservera sa caractéristique principale : l’éclectisme, aussi bien dans le temps (artistes contemporains, modernes ou plus anciens) que dans l’expression (graphique, plastique, photographique, vidéo, conceptuelle…) ou la notoriété des artistes.
Tout cela en étant personnelle et sans contraintes excessives.

Le premier numéro mettra en avant un artiste, Villeglé, (détail de son œuvre sur la couverture : une affiche lacérée “récoltée” juste après les évènements de mai 68 dont c’est le 50e anniversaire) et un éditeur, L’Atelier contemporain. Le suivant, qui paraîtra au printemps 2019 proposera un dossier sur l’estampe.

 

Chaque numéro se présente sous un format à l’italienne (15 x 21 cm) richement illustré, il comprendra environ 140 pages imprimées toutes en couleurs sur un beau papier couché 170 grammes. Son prix papier est de 15 € mais il sera aussi proposé sous format numérique au prix de 7 € et même 1 € pour le premier numéro afin de permettre de découvrir cette nouvelle revue.

L’abonnement annuel est proposé au prix de 45 € mais il comprendra en plus pour chaque numéro un livre aux mêmes caractéristiques (format, nombre de pages…). Chaque année l’abonné recevra ainsi la monographie de l’artiste ayant reçu le prix Jean Feugereux et une autre monographie d’un(e) jeune artiste. Pour les numéros 2019 : Liz Hascoët et Elodie Cariou.